LeFilRadio.fr
 Le quotidien des professionnels de la radio
ICI & MAINTENANT
Didier de Plaige : «Représenter la voix publique»
Par Antonin Campo
La radio pionnière Ici&Maintenant! a fêté ses 25 ans il y a quelques jours. Une grande fête sera organisée à la rentrée. Le Fil Radio a contacté Didier de Plaige, président-fondateur de la station.
Mis en ligne le mardi 05 juillet 2005    
ICI & MAINTENANT
 8, rue Violet
 75015 Paris
 08.92.23.95.20
Le Fil Radio : Radio Ici&Maintenant! a fêté ses 25 ans le 21 juin dernier. Prévoyez-vous quelque chose de particulier pour cet anniversaire ?

Didier de Plaige : Nous concentrons notre participation sur la prochaine Nuit Blanche qui aura lieu en octobre 2005. Nous animerons en direct une radio accessible aux passants. C'est notre façon de faire une célébration publique, c'est à dire d'animer publiquement un endroit de Paris. Cela sera plus efficace et créatif dans ce contexte. Le lieu n'a pas encore été arrêté pour le moment.
Didier de Plaige
© Ici et Maintenant


LFR : Que retenez-vous des 25 ans de Radio Ici&Maintenant! ? Le message citoyen de la station est-il toujours fédérateur auprès de la génération actuelle ?

DdP : La devise d'Ici&Maintenant! étant de se situer dans le moment présent, nous sommes dans l'actualité éternelle. La station colle à l'air du temps et s'avère indispensable comme alternative d'expression. Elle est "OGM" quand il y a du fauchage dans l'air et anti-canicule quand il y a une alerte. En tant que représentant de la voix publique, Ici&Maintenant est un amplificateur de phénomènes de société. Les gens se tournent vers nous comme un espace de liberté chaque fois que la pression est forte.

LFR : Vous avez eu de multiples démêlés avec le CSA par le passé avec notamment un arrêt de vos programmes entre 1996 et 2000. Quelles sont désormais vos relations avec l'instance de régulation ?

DdP : Nous pouvons considérer que depuis notre retour sur la bande FM en 2000 le climat est restauré avec le CSA qui nous a reconduit pour cinq ans selon la procédure. Il est évident que notre victoire en Conseil d'Etat en 1997 nous a redonné une vraie légitimité. Nous sommes repartis sur des bases saines.

LFR : Comment situez-vous votre station dans le futur ?

DdP : Le passage en numérique est un horizon pour nous puisque si des places supplémentaires se libèrent en FM, nous espérons avoir de bonnes chances de récupérer une fréquence pleine. Par ailleurs, nous nous intéressons aux nouvelles technologies. Nous allons développer avec Skype la téléphonie hors de France et aimerions contribuer à l'émergence d'un réseau Wi-fi citoyen. Si nous pouvons amener une réflexion auprès des régions défavorisées, multiplier un réseau de gens citoyens, ça serait l'idéal.

© Lymédias Info pour Le Fil Radio - 2002-2005 © Le Fil Radio 2001-2005
La reproduction des articles est interdite sans autorisation. L'internaute s'engage à respecter les CGV et les conditions d'utilisation.